Redonnons ses couleurs à Marianne en 2019 !

A l’aube de cette nouvelle année 2019, je formule le vœu que les symboles de notre République soient renforcés dans leurs fondements.

L’année passée a été celle d’un abîme de plus en plus marqué par la déconnexion du pouvoir incarné par le Président de la République, vis-à-vis d’un peuple en colère. Les mouvements sociaux, sincères, spontanés, mais trop souvent récupérés par des groupuscules violents, sont le témoignage d’une France du mal-être que le Gouvernement doit entendre.

Les députés des oppositions au Parlement ont tenté, pendant 18 mois, d’alerter nos Gouvernants. Ils n’ont pas été écoutés. Les maires, les Présidents d’intercommunalités, de départements ou de régions, ont tenté de faire comprendre l’évidence. 2 ministres de poids ont claqué la porte sans que le message ne soit compris.

L’année qui débute est une année essentielle pour le quinquennat dont je souhaite qu’il ne poursuive pas l’affaiblissement de la France.

Les élections européennes en mai doivent faire l’objet de débats ouverts, pour une prise de conscience des enjeux majeurs qui se dessinent. La pire situation serait que ce scrutin devienne un référendum pour ou contre le Président Macron. La voix de la France compte en Europe : cette voix ne doit pas être trustée par les extrêmes.

Je ferai partie des députés qui s’engageront pour alimenter le débat démocratique.

Car la seule voie, c’est celle de la représentation démocratique du peuple français. C’est le rôle des élus responsables que nous sommes, à tout niveau.

En responsabilité donc, je continuerai à défendre les intérêts des Vosgiens à l’Assemblée. Je continuerai à peser sur les débats nationaux. Je continuerai à faire entendre la voix de celles et ceux que je rencontre tout au long de l’année sur le terrain.

Je veux avant tout que l’année 2019 soit celle du retour de la confiance des Français en eux-mêmes et dans celles et ceux qui les représentent.

Je veux que 2019 soit l’année de Marianne retrouvée.

Je vous adresse à toutes et à tous, mes meilleurs vœux, pour vous-même et pour vos proches.

Joyeux Noël

 

Je vous souhaite un très agréable moment à l’occasion de ces fêtes de fin d’année.

Pensées particulières pour les personnes seules et dans la peine, et pour tous les professionnels qui travaillent ce soir pour nous garantir un cadre de vie préservé : santé, sécurité, transports, restauration notamment.

Loi « Gilets Jaunes »

Projet de Loi « gilets jaunes »: Le vote a eu lieu à 4 h 35. Même si le texte proposé par le gouvernement n’est pas conforme aux annonces d’Emmanuel Macron, je n’ai pas voté contre ce projet de Loi.
Le choix de l’abstention marque mon regret d’une Loi qui ne traduit pas la déclaration solennelle du Président de la République aux français, ce qui est regrettable, et qui reste insuffisante, malgré les amendements proposés avec mes collègues Républicains.
Retour dans les Vosges…

Punchline

J’ai été invité à participer hier à 19 h à l’émission « Punchline » animée par Laurence Ferrari sur Cnews pour débattre des mesures prises par le Gouvernement en réponse au mouvement des « gilets jaunes » et des débats parlementaires qui ont suivi les annonces présidentielles…

https://www.cnews.fr/emission/2018-12-20/punchline-2e-partie-du-20122018-803395?fbclid=IwAR1K6NZEhJieD6w3qtbLuCqslPUSovWn4x5HQC3wv6dyhcBmp5YfQ4H9fG8

Projet de loi « Réforme de la Justice »

 

J’ai voté contre le projet de Loi « réforme de la Justice », mis au vote cette nuit aux termes des débats, organisés de façon chaotique par le gouvernement, alors qu’il s’agit d’un texte important. Ce texte, qui suscite les contestations des professions du droit, complique l’accès à la justice pour tous et dévitalise les juridictions. Une mauvaise Loi que la majorité a refusé d’amender, et qui a été approuvée en catimini…

Ouverture ferroviaire sud des Vosges

Gérard Cherpion, Député des Vosges (circonscription de Saint-Dié) m’a associé ce matin à sa question à Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à propos de la rénovation de la ligne ferroviaire Epinal-Strasbourg via Saint-Dié-des-Vosges.

Pendant ce temps, Michel Heinrich défendait au Sillon Lorrain, l’ouverture sud sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort TGV, en présence de David Valence, vice-Président de la région Grand Est en charge des transports, un service ferroviaire que je défends bien sûr à ses côtés.

Les élus Vosgiens sont unis pour une meilleure desserte ferroviaire de notre département, et pour le maintien de ces lignes importantes pour notre accessibilité et notre attractivité.

Gérard Cherpion, Député des Vosges (circonscription de Saint-Dié) m'a associé ce matin à sa question à Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à propos de la rénovation de la ligne ferroviaire Epinal-Strasbourg via Saint-Dié-des-Vosges. Pendant ce temps, Michel Heinrich défendait au Sillon Lorrain, l'ouverture sud sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort TGV, en présence de David Valence, vice-Président de la région Grand Est en charge des transports, un service ferroviaire que je défends bien sûr à ses côtés. Les élus Vosgiens sont unis pour une meilleure desserte ferroviaire de notre département, et pour le maintien de ces lignes importantes pour notre accessibilité et notre attractivité.

Gepostet von Stéphane Viry am Dienstag, 11. Dezember 2018

 

Association « Fiers de notre territoire »

 

Assemblée générale de l’association « Fiers de notre territoire » ce 6 décembre.

Un grand merci à ma suppléante, Martine Gimmillaro qui s’est beaucoup investie pendant ces 18 mois.

Bravo à Ghislaine Jeandel-Jeanpierre pour son élection ce soir, comme nouvelle présidente.

J’ai ensuite fait part de mon activité parlementaire et dans la circonscription.

Anne Sander, Députée européenne à Epinal

J’ai invité à Epinal ce vendredi 30 novembre Anne SANDER, Députée européenne, à rencontrer des acteurs du territoire vosgien pour appréhender au mieux les questions de l’industrie, de l’agriculture, des travailleurs détachés, de la mobilité, de l’environnement à travers plusieurs réunions.
Au delà de ces échanges, nécessaires à l’exercice des mandats de parlementaires, ce fut l’occasion de rappeler la réalité et la nécessité de l’Europe, avec de nécessaires modifications dans son fonctionnement et une profonde redéfinition de son projet.

 

Loi Macron- Intervention

Je suis intervenu à l’Assemblée nationale, en tant que membre de la Commission des Affaires sociales, à l’occasion des débats relatifs à l’évaluation 3 ans après son application de la « Loi Macron » sur le volet « Travail dominical »

Un extrait de mes propos: « Les évaluations menées par les rapporteurs montrent que l’extension du travail dominical est globalement une réussite, notamment dans les nouvelles zones touristiques et commerciales, ainsi que dans les nouvelles zones touristiques internationales. Les premières années d’application montrent que les commerces se plient globalement à la loi du marché, et que seule une demande réelle te stable peut justifier une ouverture dominicale dans la durée.

Toutefois, l’évaluation de la mesure confirme les inquiétudes que nous avions soulevées lors des débats :

– Comme le soulignent les rapporteurs, un nombre important de commerces situés en zone touristique ou en zone commerciale ouvrent le dimanche sans être couverts par un accord négocié : les salariés de ces commerces travaillent donc sans compensation, de manière illégale. Nos rapporteurs préconisent une campagne de sensibilisation : comment mobiliser les services de l’Etat et les organisations patronales ?

– Ensuite, lors les débats, nous avions dénoncé le risque de cannibalisme des grandes enseignes qui ont les moyens d’ouvrir le dimanche (et d’allonger les contreparties) : alors que les petites perdent des parts de marché quand elles ne mettent pas la clef sous la porte. Vous regrettez l’absence de données statistiques sur les retombées de la loi, notamment en termes de chiffre d’affaires et d’emplois créés : il faudrait y ajouter des statistiques sur les fermetures de petites enseignes et d’emplois détruits. Cette question est un peu l’angle mort de la loi.crin

Investissements sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort

Je salue la décision de la Région Grand Est et de son vice-Président en charge des transports, David Valence, d’investir 3,5 Millions d’Euros sur la ligne Epinal-Belfort afin de la maintenir en fonction.

C’est pour moi la preuve, s’il en fallait, de l’utilité de cette grande Région : la Lorraine seule n’aurait pas eu les moyens de cette politique. Le Grand Est fait des choix raisonnés et utiles, à l’instar de cette décision qui est une bonne nouvelle pour tous les Vosgiens.

En effet, plus que la desserte interrégionale entre Epinal et Belfort, dont l’usage est aujourd’hui assez marginal, l’enjeu est bien plus important puisqu’il s’agit de tout faire, ensemble, pour créer une liaison Nancy-Epinal-BelfortTGV permettant à la fois de se connecter au TGV Rhin-Rhône pour se rendre vers Lyon et la Méditerranée, mais aussi d’attirer les Rhone-Alpins dans nos territoires.

L’ouverture ferroviaire sud de la Lorraine, défendue depuis une dizaine d’années par Michel Heinrich et les élus du Sillon Lorrain, et que j’ai toujours soutenue, trouve ici un soutien de poids avec cet investissement de la région Grand Est.