A l’assemblée départementale des maires des Vosges

Rassemblement des maires des communes vosgiennes ce matin à Epinal à l’occasion de l’assemblée générale annuelle: Les élus locaux dont l’engagement et la disponibilité sont salués, ont su une nouvelle fois, interpeller les parlementaires et les services de l’Etat sur plusieurs sujets, lors de cette matinée de travail.
Les communes sont au cœur de la République.

A Thaon, avec le collectif Territoire Zéro Chômeurs Longue Durée

À Thaon les Vosges, cet après-midi mobilisation collective autour du collectif TZCLD (Territoire Zéro Chômeurs Longue Durée) afin de déposer une candidature du territoire auprès du gouvernement pour mettre en place cette initiative.


J’accompagne cette démarche et je soutiendrai dès la semaine prochaine une demande de crédits budgétaires lors des travaux de la commission des affaires sociales.

discussions autour de la loi de financement de la sécurité sociale

Loi de financement de la sécurité sociale 2020: Poursuite en hémicycle cet après-midi des discussions engagées sur le déficit des comptes sociaux, sur le taux de CSG et la situation des retraités, sur les conditions de versement des primes, sur les services d’aides à la personne, sur l’offre de soins et le système de santé, sur la lutte contre les fraudes…
Des débats qui marquent les différences entre la majorité et les oppositions sur des sujets essentiels.

 

Panorama de l’activité diverse et multiple d’un mardi à Paris !

Panorama de l’activité diverse et multiple d’un mardi à Paris:
-Entretien matinal avec Jean Basseres, directeur général de Pôle Emploi
-participation à une réunion sur la recherche contre le cancer
-Réunion du Groupe d’études «sapeurs-pompiers volontaires »
-Séance de travail du Groupe d’études «Économie Sociale & Solidaire»
-Audition en vue du livre blanc contre les violences conjugales
-Questions au gouvernement et vote du projet de Loi de finances (partie recettes)
-outre les réunions avec les collègues et collaborateurs …

 

Je kiff mon quartier

Après-midi consacré à la citoyenneté et à la jeunesse.
Dans le cadre de l’action «Je kiffe ma ville, mon quartier», engagée par les centres sociaux, j’ai dialogué avec 5 groupes de jeunes sur le rôle du député, mais également sur les institutions françaises et sur la notion de citoyenneté.
Je conçois ma fonction de parlementaire comme étant à l’écoute et à la portée de tous.

Dialogue avec les élus locaux de la circonscription

Dialogue convivial avec les élus locaux: Comme je le fais chaque mois, j’ai invité les Maires et Adjoints de 5 communes rurales de ma circonscription à une rencontre ce matin (Mairie de Vaxoncourt). Organisation territoriale, services publics, situation du pays, numérique, démocratie ont notamment été librement évoqués pour nourrir mes prochains travaux parlementaires. J’apprécie ces moments de contacts directs, francs et constructifs, au plus près des territoires.

 

la vie d’un député :-)

A titre d’information, lieu de vie et de travail à l’Assemblée Nationale :
Comme la plupart des députés, je vis dans mon bureau lorsque je travaille à Paris.
Contrairement aux idées reçues et à une certaine désinformation, les députés ne disposent pas nécessairement d’une dotation leur permettant de se loger, s’ils ont la possibilité de rester dormir sur place.


Aussi, j’ai toujours à cœur de montrer aux Vosgiennes et aux Vosgiens, venant visiter l’Assemblée Nationale, l’espace où je travaille et dors.

Je m’engage et explique mes votes

Deux votes importants hier en séance publique:

– J’ai voté POUR le projet de Loi inscrit par le groupe LR pour lutter contre les violences conjugales. Ce texte apporte enfin des nouvelles mesures concrètes pour protéger les victimes et faire cesser un fléau. Il a été approuvé à la quasi unanimité.

– J’ai voté CONTRE le projet de Loi de révision des normes bioéthiques. Ma décision de vote a été construite notamment par les avis du Conseil National d’Ethique et de l’Académie Nationale de Médecine, et par un principe de précaution refusant toute approximation anthropologique sur l’Homme. Même si la science permet beaucoup, la Loi ne doit pas nécessairement autoriser ! Les règles bioéthiques doivent d’avantage poser un questionnement sociétal par rapport à des valeurs essentielles (la vie, l’humanité,…) que de permettre des expérimentations hasardeuses. Telle a été la pratique lors des précédentes révisions de 2004 et 2011.
La recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines et la création autorisée de «chimères » expriment une conception de l’Homme que je ne partage pas.
Je regrette que la question de la PMA ait été greffée à ces sujets de révision de bioéthique alors que ce n’est pas un sujet de bioéthique. La PMA pose des questions en terme de famille, de filiation et de droits, et des avancées législatives se conçoivent. Mais l’amalgame malheureux voulu par la majorité et le gouvernement n’ont pas permis de scinder l’examen et le vote en deux questions distinctes.

séances nocturnes pour un projet de loi important

Réunion nocturne de la Commission des Affaires Sociales pour examiner le projet de loi de finances de la sécurité sociale 2020: si certaines mesures sont bienvenues, d’autres doivent être récusées: la sous indexation des prestations familiales et des retraites au dessus de 2.000 euros, la poursuite d’un déficit des comptes sociaux tout autant que le sous-financement du système de soins et l’absence de réponse face au défi du vieillissement rendent ce 3e projet de budget du quinquennat contestable. Des amendements ont été déposés afin d’améliorer le texte.

 

Aéroports de Paris : rencontre-débat le 17 octobre

Dans le cadre du processus «référendum d’initiative partagée» (RIP) sur la privatisation des aéroports de Paris, j’organise une rencontre-débat le jeudi 17 octobre à 19h à la salle Robert Schuman de Golbey.
Réunion publique ouverte à toutes et tous.