Punchline

J’ai été invité à participer hier à 19 h à l’émission « Punchline » animée par Laurence Ferrari sur Cnews pour débattre des mesures prises par le Gouvernement en réponse au mouvement des « gilets jaunes » et des débats parlementaires qui ont suivi les annonces présidentielles…

https://www.cnews.fr/emission/2018-12-20/punchline-2e-partie-du-20122018-803395?fbclid=IwAR1K6NZEhJieD6w3qtbLuCqslPUSovWn4x5HQC3wv6dyhcBmp5YfQ4H9fG8

Projet de loi « Réforme de la Justice »

 

J’ai voté contre le projet de Loi « réforme de la Justice », mis au vote cette nuit aux termes des débats, organisés de façon chaotique par le gouvernement, alors qu’il s’agit d’un texte important. Ce texte, qui suscite les contestations des professions du droit, complique l’accès à la justice pour tous et dévitalise les juridictions. Une mauvaise Loi que la majorité a refusé d’amender, et qui a été approuvée en catimini…

Ouverture ferroviaire sud des Vosges

Gérard Cherpion, Député des Vosges (circonscription de Saint-Dié) m’a associé ce matin à sa question à Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à propos de la rénovation de la ligne ferroviaire Epinal-Strasbourg via Saint-Dié-des-Vosges.

Pendant ce temps, Michel Heinrich défendait au Sillon Lorrain, l’ouverture sud sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort TGV, en présence de David Valence, vice-Président de la région Grand Est en charge des transports, un service ferroviaire que je défends bien sûr à ses côtés.

Les élus Vosgiens sont unis pour une meilleure desserte ferroviaire de notre département, et pour le maintien de ces lignes importantes pour notre accessibilité et notre attractivité.

Gérard Cherpion, Député des Vosges (circonscription de Saint-Dié) m'a associé ce matin à sa question à Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à propos de la rénovation de la ligne ferroviaire Epinal-Strasbourg via Saint-Dié-des-Vosges. Pendant ce temps, Michel Heinrich défendait au Sillon Lorrain, l'ouverture sud sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort TGV, en présence de David Valence, vice-Président de la région Grand Est en charge des transports, un service ferroviaire que je défends bien sûr à ses côtés. Les élus Vosgiens sont unis pour une meilleure desserte ferroviaire de notre département, et pour le maintien de ces lignes importantes pour notre accessibilité et notre attractivité.

Gepostet von Stéphane Viry am Dienstag, 11. Dezember 2018

 

Association « Fiers de notre territoire »

 

Assemblée générale de l’association « Fiers de notre territoire » ce 6 décembre.

Un grand merci à ma suppléante, Martine Gimmillaro qui s’est beaucoup investie pendant ces 18 mois.

Bravo à Ghislaine Jeandel-Jeanpierre pour son élection ce soir, comme nouvelle présidente.

J’ai ensuite fait part de mon activité parlementaire et dans la circonscription.

Anne Sander, Députée européenne à Epinal

J’ai invité à Epinal ce vendredi 30 novembre Anne SANDER, Députée européenne, à rencontrer des acteurs du territoire vosgien pour appréhender au mieux les questions de l’industrie, de l’agriculture, des travailleurs détachés, de la mobilité, de l’environnement à travers plusieurs réunions.
Au delà de ces échanges, nécessaires à l’exercice des mandats de parlementaires, ce fut l’occasion de rappeler la réalité et la nécessité de l’Europe, avec de nécessaires modifications dans son fonctionnement et une profonde redéfinition de son projet.

 

Loi Macron- Intervention

Je suis intervenu à l’Assemblée nationale, en tant que membre de la Commission des Affaires sociales, à l’occasion des débats relatifs à l’évaluation 3 ans après son application de la « Loi Macron » sur le volet « Travail dominical »

Un extrait de mes propos: « Les évaluations menées par les rapporteurs montrent que l’extension du travail dominical est globalement une réussite, notamment dans les nouvelles zones touristiques et commerciales, ainsi que dans les nouvelles zones touristiques internationales. Les premières années d’application montrent que les commerces se plient globalement à la loi du marché, et que seule une demande réelle te stable peut justifier une ouverture dominicale dans la durée.

Toutefois, l’évaluation de la mesure confirme les inquiétudes que nous avions soulevées lors des débats :

– Comme le soulignent les rapporteurs, un nombre important de commerces situés en zone touristique ou en zone commerciale ouvrent le dimanche sans être couverts par un accord négocié : les salariés de ces commerces travaillent donc sans compensation, de manière illégale. Nos rapporteurs préconisent une campagne de sensibilisation : comment mobiliser les services de l’Etat et les organisations patronales ?

– Ensuite, lors les débats, nous avions dénoncé le risque de cannibalisme des grandes enseignes qui ont les moyens d’ouvrir le dimanche (et d’allonger les contreparties) : alors que les petites perdent des parts de marché quand elles ne mettent pas la clef sous la porte. Vous regrettez l’absence de données statistiques sur les retombées de la loi, notamment en termes de chiffre d’affaires et d’emplois créés : il faudrait y ajouter des statistiques sur les fermetures de petites enseignes et d’emplois détruits. Cette question est un peu l’angle mort de la loi.crin

Investissements sur la ligne Nancy-Epinal-Belfort

Je salue la décision de la Région Grand Est et de son vice-Président en charge des transports, David Valence, d’investir 3,5 Millions d’Euros sur la ligne Epinal-Belfort afin de la maintenir en fonction.

C’est pour moi la preuve, s’il en fallait, de l’utilité de cette grande Région : la Lorraine seule n’aurait pas eu les moyens de cette politique. Le Grand Est fait des choix raisonnés et utiles, à l’instar de cette décision qui est une bonne nouvelle pour tous les Vosgiens.

En effet, plus que la desserte interrégionale entre Epinal et Belfort, dont l’usage est aujourd’hui assez marginal, l’enjeu est bien plus important puisqu’il s’agit de tout faire, ensemble, pour créer une liaison Nancy-Epinal-BelfortTGV permettant à la fois de se connecter au TGV Rhin-Rhône pour se rendre vers Lyon et la Méditerranée, mais aussi d’attirer les Rhone-Alpins dans nos territoires.

L’ouverture ferroviaire sud de la Lorraine, défendue depuis une dizaine d’années par Michel Heinrich et les élus du Sillon Lorrain, et que j’ai toujours soutenue, trouve ici un soutien de poids avec cet investissement de la région Grand Est.

rapporteur pour avis de la Commission des Affaires sociales.

Je suis intervenu ce matin dans l’hémicycle pour introduire les débats sur le volet « emploi – travail » du projet de Loi de Finances 2019, en tant que rapporteur pour avis de la Commission des Affaires sociales.

Voici les éléments que j’ai avancés:

« Je fais partie de ceux qui sont convaincus sur nos bancs qu’il est de la responsabilité de notre pays d’investir dans les politiques publiques de l’emploi pour permettre à chacun de nos concitoyens de s’émanciper par le travail.

Même si la situation économique du pays était plus prospère et la croissance plus généreuse qu’aujourd’hui, cela ne suffirait pas pour permettre aux femmes et aux hommes durablement éloignés du travail de retrouver le chemin de l’emploi.

Force est de constater cependant que les crédits consacrés à la politique de l’emploi dans le projet de loi de finances pour 2019 ne sont pas à la hauteur de cet enjeu.

Pour le deuxième exercice de cette législature, le budget de la mission « Travail et emploi » est en effet marqué par une forte contraction des crédits de paiement, qui atteignent 12,4 milliards d’euros, soit deux milliards d’euros de moins qu’en 2018, à périmètre comparable. (…)

Comment un employeur peut-il décemment prendre la responsabilité d’accompagner et de former une personne très éloignée de l’emploi, en y consacrant du temps et de l’énergie, sans bénéficier d’une contrepartie financière adaptée ? Les petites associations dans le secteur social, le sport ou la culture n’ont bien souvent pas d’autre choix que de renoncer à leurs efforts d’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi. (…)

J’ai déposé en ce sens plusieurs amendements visant à adapter les crédits de la mission, et j’espère sincèrement qu’ils recueilleront votre assentiment. »

Je suis intervenu ce matin dans l'hémicycle pour introduire les débats sur le volet "emploi – travail" du projet de Loi de Finances 2019, en tant que rapporteur pour avis de la Commission des Affaires sociales. Voici les éléments que j'ai avancés:« Je fais partie de ceux qui sont convaincus sur nos bancs qu’il est de la responsabilité de notre pays d’investir dans les politiques publiques de l’emploi pour permettre à chacun de nos concitoyens de s’émanciper par le travail. Même si la situation économique du pays était plus prospère et la croissance plus généreuse qu’aujourd’hui, cela ne suffirait pas pour permettre aux femmes et aux hommes durablement éloignés du travail de retrouver le chemin de l’emploi. Force est de constater cependant que les crédits consacrés à la politique de l’emploi dans le projet de loi de finances pour 2019 ne sont pas à la hauteur de cet enjeu. Pour le deuxième exercice de cette législature, le budget de la mission « Travail et emploi » est en effet marqué par une forte contraction des crédits de paiement, qui atteignent 12,4 milliards d’euros, soit deux milliards d’euros de moins qu’en 2018, à périmètre comparable. (…)Comment un employeur peut-il décemment prendre la responsabilité d’accompagner et de former une personne très éloignée de l’emploi, en y consacrant du temps et de l’énergie, sans bénéficier d’une contrepartie financière adaptée ? Les petites associations dans le secteur social, le sport ou la culture n’ont bien souvent pas d’autre choix que de renoncer à leurs efforts d’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi. (…)J’ai déposé en ce sens plusieurs amendements visant à adapter les crédits de la mission, et j’espère sincèrement qu’ils recueilleront votre assentiment. »

Gepostet von Stéphane Viry am Freitag, 9. November 2018

Rapport pour avis sur le budget

 

Je vous prie de trouver sous ce lien le rapport pour avis qui m’a été demandé, relatif au Projet de Loi de Finances 2019 sur le volet « Travail – Emploi ».

J’aurai l’honneur de défendre mes propositions à l’occasion des débats en séance publique vendredi prochain.

Cet avis est consultable sous le lien suivant :

Fusion des départements d’Alsace

La fusion des départements d’Alsace en une « Collectivité européenne d’Alsace » m’a amené à écrire au Premier ministre :

Cette fusion ne doit affaiblir ni les autres départements par une différence de traitement, ni la Région Grand Est qui doit veiller à son unité au sein d’une République une et indivisible.