défendre les commerces dits «non essentiels»

Voici le courrier que j’ai souhaité adresser en urgence aujourd’hui au Premier ministre concernant la situation des commerces dits «non essentiels».
Depuis l’annonce du 2e confinement et de ses modalités pour l’activité économique, j’ai engagé d’autres démarches et initiatives, pour défendre et soutenir l’économie de proximité (en cours de finalisation dans un agenda particulièrement dense cette semaine…).
Et lorsqu’un texte gouvernemental sera soumis, sur ce sujet des commerces qualifiés de «non essentiels» (!), au débat à l’assemblée nationale, j’agirai et voterai en responsabilité.
 
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *