Défense des droits des salariés de filiales françaises de groupes internationaux

Gérard Cherpion, en tant qu’orateur pour le groupe Les Républicains et spécialiste des questions travail-emploi, et moi-même en tant que coordinateur pour le groupe Les Républicains de la Commission des affaires sociales, avons réussi à nous faire entendre du Gouvernement et de la majorité en faisant adopter plusieurs amendements ! Ainsi, sous notre impulsion, la fermeture de filiales françaises de groupes internationaux ne sera pas possible en cas de fraude de ces entreprises. Cette mesure n’enlève en rien à la liberté des entreprises, mais protège les salariés français des rares entreprises frauduleuses. Nous avons également permis de renforcer les droits des salariés lorsqu’ils refusent un accord de compétitivité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *