Développement durable et bon sens

💻 « Permettre le dépôt numérique des documents administratifs des candidatures électorales » : j’ai déposé cette proposition de loi il y a quelques jours.

La numérisation et tous les outils digitaux permettent désormais de réaliser de grandes économies en matière de consommation de papier et d’énergie. Or, actuellement, la France est encore très loin d’une organisation des institutions respectant le «zéro déchet».
À l’heure où le développement généralisé de l’informatique permet de créer des applications et plateformes aux fins de rédiger et compléter des documents administratifs, certaines obligations passent encore par la voie du papier.

Pour les dernières élections municipales, ce sont un peu plus de 900 000 candidats qui se sont déclarés au premier tour. Ils avaient alors une obligation de remplir leur candidature sous un format papier, comprenant des mentions manuscrites. Si l’on compte a minima trois feuilles de papier par candidat, ce sont près de 2 700 000 documents qui ont été déposés dans les Préfectures, représentant un peu plus de 216 tonnes de déchets.
Par ailleurs, cela ne comprend pas les déplacements en voiture pour se rendre en Préfecture pour l’enregistrement des dossiers de candidature.

 Aussi, cette proposition de loi donne la possibilité de déposer numériquement les candidatures électorales, sur une plateforme, dans le respect des règles essentielles des données.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *