Nos propositions pour la réforme des retraites

Face à une incompréhension totale des français liée à la réforme des retraites proposée par le gouvernement d’Edouard Philippe, le sujet du «système de retraite» exige clarté, responsabilité et vérité.

Aussi, une contribution aux débats («contre projet») est posée par les Républicains pour une réforme profonde du système afin qu’il soit juste, sincère et durable.

-Équilibrer financièrement le système des retraites pour garantir à chacun le niveau de pension auquel il a le droit. C’est le point de départ. C’est l’exigence initiale. Cela implique de repousser l’âge de départ à la retraite d’un trimestre par an, pendant 12 ans, afin d’atteindre progressivement 64 ans au bout de 8 ans et 65 ans à terme. Par ailleurs, les caisses de retraites autonomes et complémentaires, qui sont bien gérées et qui ne font pas appel à l’argent du contribuable doivent être maintenues. Enfin, les droits familiaux et conjugaux doivent être garantis, notamment en préservant le niveau de pension de réversion, mais aussi les majorations de trimestre.

-Mettre fin aux régimes spéciaux afin de respecter les principes d’équité et de justice entre les Français. Également en 12 années, il convient de supprimer ces régimes spéciaux pour les intégrer au droit commun. en parallèle, il faut prendre davantage en compte les nouvelles pénibilités de certaines carrières. Enfin, la possibilité doit être donnée à celles et ceux qui souhaitent travailler malgré leur retraite de pouvoir le faire et le dispositif de cumul emploi-retraite est à développer.

-Permettre aux retraités les plus modestes et les personnes âgées les plus dépendantes de bénéficier d’une plus forte solidarité nationale. Cela se ferait en revalorisant les retraites, en augmentant le montant des petites retraites, mais également en accompagnant le financement de la dépendance en créant un pacte de solidarité financière entre le 3ème et le 4ème âge.

Comme tout mécanisme de redistribution, le raisonnement repose en premier lieu sur la ressource et le financement pour satisfaire aux besoins. Les données économiques et démographiques impliquent une mesure d’âge pour pérenniser le système par répartition.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *