ouverture ferroviaire sud des Vosges

A Epinal, j’ai présenté ce matin, en présence de Michel Heinrich, Président de la Communauté d’Agglomération d’Epinal, vice-Président du Sillon Lorrain et Gérard Claudel, Président de la CCI Vosges, mon initiative parlementaire sur la Loi d’Orientation des Mobilités dont les débats viennent de débuter à l’Assemblée nationale.

Je souhaite notamment maximiser les dessertes ferroviaires, et en particulier pour notre territoire, accélérer et favoriser les connexions ferroviaires vers le Sud de la France.

Je propose que : « sous l’égide de l’Etat, soit installée dans chaque région une instance de pilotage associant les opérateurs ferroviaires grande vitesse, «Intercités», et les opérateurs des mobilités ferroviaires intra-régionales. Cette instance aura pour objet d’anticiper les dessertes et les grilles horaires «grande vitesse» et «Intercités» afin d’organiser et d’optimiser les correspondances entre les réseaux régionaux, nationaux et européens, pour favoriser la mobilité ferroviaire des voyageurs. »

Cette structure de coordination est nécessaire afin de permettre une meilleure interconnexion entre les TGV et les TER.

Concrètement, pour Epinal et pour les Vosges, ce projet est une pierre supplémentaire au projet de liaison Nancy-Epinal-Belfort-TGV qui permettra à terme, je l’espère vivement, de venir ou d’aller à Lyon / pourtour méditérannéen avec une desserte ferroviaire de qualité.

Une meilleure accessibilité, une desserte de qualité, de bonnes correspondances avec le TGV Rhin-Rhône-Méditerranée pour nos entrepreneurs et pour les habitants : les Vosgiens unis travaillent à ce projet ambitieux dont j’espère vivement qu’il trouvera une concrétisation à moyen terme.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *