Réversion pour les veuves : ma proposition de Loi

Proposition de loi sur la réversion pour les veuves.

Le débat sur la réforme des retraites est lancé.
A ce titre, il convient de ne pas oublier la situation difficile de nombreuses veuves, notamment de fonctionnaires civils.
Dans l’ancienne rédaction du code des pensions civiles et militaires, la veuve partageait déjà sa pension avec les enfants naturels mais, aux 21 ans de ceux-ci, elle recouvrait tous ses droits à une pension égale à 50 % de celle de son conjoint décédé.
Désormais, le partage est définitivement effectué au moment du décès du conjoint et lors des 21 ans du ou des orphelins enfants naturels, leur part disparaît.
Concrètement, cela prive les veuves de toute possibilité de disposer d’une pension supérieure à au mieux 25 % de la pension de leur conjoint décédé, ce qui les place dans une situation de grande précarité sur le plan financier.
J’ai décidé de déposer une proposition de loi cosignée par plusieurs parlementaires afin que la situation des veufs et veuves soit prise en compte au sein de la réforme des retraites.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *