Je veux faire reconnaître l’état de catastrophe économique face au Covid-19

La crise sanitaire du COVID-19 continue et les mesures de confinement doivent être strictement respectées. 🏠⚠️

En plus de l’aspect sanitaire énorme, une crise économique sans précédent est à affronter.
Aussi, en responsabilité, j’ai été acteur dans les fonctions qui sont les miennes, et ai pris part à plusieurs mesures fortes :

🟢 À l’unanimité et dans un esprit de cohésion nationale, l’Assemblée nationale a adopté hier le projet de loi de finances rectificative. L’objet est de fixer des premières réponses économiques. L’union nationale fait la force. Nous l’avions néanmoins amendé en proposant au gouvernement:
▪️Le renforcement du montant du nouveau Fonds de solidarité pour les entreprises (travailleurs indépendants)
▪️La mise en place d’un crédit d’impôt de type « PTZ Coronavirus ».
▪️L’exonération d’IR des travailleurs pour les heures supplémentaires réalisées lors de l’état d’urgence sanitaire au-delà du seuil déjà existant de 5000€, et de cotisations sociales patronales.

🟢 Compte tenu du choc économique pour les commerçants, artisans, travailleurs indépendants, entrepreneurs, … j’ai pris l’initiative de faire acter dans notre législation un état de «catastrophique économique». J’ai déposé mercredi une proposition de résolution visant à reconnaître l’état de «catastrophe économique» suite au COVID-19. L’objectif est de donner des outils juridiques et financiers exceptionnels eu égard à la situation. (Même mécanisme indemnitaire que la «catastrophe naturelle»).

🟢 Face aux incertitudes et volte-faces constatées dans les mesures prises cette semaine, j’ai cosigné aujourd’hui un appel au gouvernement afin d’éviter une prochaine semaine chaotique sur le plan économique pour les entreprises et les salariés de notre pays.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *