Faut-il permettre la prise de drogue dans des salles dédiées ?

 A quelles conditions ? Avec quels objectifs ? Quelles perspectives pour les usagers des salles de consommation ? Quelles conséquences pour les riverains ? Et encore beaucoup d’autres interrogations sur l’expérimentation conduite en France dans 2 structures, à Paris et à Strasbourg.
Le sujet est complexe, clivant et source d’oppositions. Il doit être abordé sans freins, et en objectivité face au drame de l’addiction.
Avec ma collègue Caroline Janvier, nous menons depuis juillet une mission sur les «salles de shoot», avant les débats parlementaires, prévus à l’automne sur ce sujet. Aujourd’hui, nous étions à Strasbourg sur le terrain, au plus près des réalités, pour des entretiens avec les gestionnaires de la salle, avec des usagers, avec les services de police, avec les autorités sanitaires et les élus municipaux.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *