S’opposer à la décision de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine

Une belle mobilisation collective et citoyenne, hier, devant l’école primaire de Chavelot avec des parents d’élèves, leurs enfants, des habitants, le maire de la commune et des élus locaux qui se sont réunis pour s’opposer à la décision de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine.
Suite à mon interpellation, le cabinet du Président de la République m’a répondu par courrier en milieu de semaine en précisant, je cite, «qu’aucune fermeture de classe en milieu rural ne peut avoir lieu sans l’accord du maire».
Cette réponse laisse entrevoir un espoir pour la suite. Nous y veillerons très attentivement, ensemble.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *