S’opposer à la décision de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine

Une belle mobilisation collective et citoyenne, hier, devant l’école primaire de Chavelot avec des parents d’élèves, leurs enfants, des habitants, le maire de la commune et des élus locaux qui se sont réunis pour s’opposer à la décision de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine.
Suite à mon interpellation, le cabinet du Président de la République m’a répondu par courrier en milieu de semaine en précisant, je cite, «qu’aucune fermeture de classe en milieu rural ne peut avoir lieu sans l’accord du maire».
Cette réponse laisse entrevoir un espoir pour la suite. Nous y veillerons très attentivement, ensemble.

Ce jour à Saint-Pierremont, Roville-aux-Chênes et Romont.

Au cœur des communes rurales de ma circonscription, jeudi en fin de journée, à Saint-Pierremont, Roville-aux-Chênes et Romont.
Un accueil chaleureux, des discussions animées tant sur les projets locaux que sur l’actualité nationale, et un point commun, la ruralité chevillée au corps.

« Urgence absolue pour la Forêt »

Depuis plusieurs années, les forêts vosgiennes sont particulièrement visées par des insectes prédateurs (scolytes, chenilles processionnaires…). Et face au manque de célérité des pouvoirs publics pour faire face à ces épidémies, j’organise des séquences de travail sur ces sujets.
       
➡️ Après la visite de la forêt de Damas-aux-Bois en début de semaine, j’ai organisé ce jeudi 22 avril un «atelier législatif» sur le thème des chenilles processionnaires, un insecte nuisible qui préoccupe les élus et nos concitoyens.
Des maires de communes touchées par cette crise, le Président des Communes Forestières des Vosges, le Président de l’Association des Forestiers Privés, l’ONF et bien d’autres acteurs ont répondu présents et ont constatés, parfois avec force et engagement, le manque de réponses concrètes de la part des pouvoirs publics.
Les réponses de l’Etat pour faire face à la prolifération des chenilles processionnaires restent évasives et en deçà des réalités. Le constat actuel est simple et double : sans intervention de l’homme pour lutter contre le développement du nuisible, le combat sera vain. Et il y a urgence.
➡️ Cette réunion donnera lieu au dépôt d’une proposition de loi dans les prochaines semaines, pour accentuer la recherche et la lutte contre la prolifération de la chenille processionnaire du chêne. En parallèle, je vais prendre attache auprès de l’INRA afin de connaître l’état d’avancement de la recherche sur ce sujet.
➡️ Avant cet «atelier législatif», j’avais interpellé le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation par un courrier lui rappelant les engagements qu’il avait pris, en hémicycle, lors de l’étude du projet de loi de finances pour 2021 (octobre 2020) et qu’il n’a pas tenu. Je demeure vigilant sur la réponse qu’il va m’apporter.

Association « Fiers de notre territoire »

Visio avec des membres de « Fiers de notre territoire » pour prendre des nouvelles, partager des préoccupations, garder un lien et se projeter vers l’avenir.
Une association dynamique, en soutien à une démarche de territoire, qui compte de plus en plus d’adhérents (et déjà plus qu’en 2020 😉).

maisons seniors » à Igney

Il y a 2 ans, j’assistais aux premières réunions sur le projet des « maisons seniors » avec le maire et les adjoints de la commune d’Igney.
J’ai continué à apporter mon appui dans la concrétisation de ce projet avec l’arrivée de la nouvelle équipe municipale.
Aujourd’hui, j’ai visité le chantier qui est bien avancé, avec la mise en location prochaine de 9 pavillons individuels adaptés, dont 3 pour personnes à mobilité réduite, réservés aux seniors de plus de 65 ans.
Une réalisation audacieuse et innovante, qui permet le maintien à domicile de nos anciens et donne tout son sens à la formule « bien vieillir chez soi ». Bravo !

rencontres au Clerjus et à Dinozé

Rencontres avec des élus au sein des communes de Le Clerjus et Dinozé. À nouveau, des discussions franches et sans tabous.
Et toujours, des beaux projets présentés pour renforcer la qualité de vie des locaux et favoriser l’attractivité des villages !

Association « Fiers de notre territoire »

Visio avec des membres de « Fiers de notre territoire » pour prendre des nouvelles, partager des préoccupations, garder un lien et se projeter vers l’avenir.
Une association dynamique, en soutien à une démarche de territoire, qui compte de plus en plus d’adhérents (et déjà plus qu’en 2020 😉).

Visites à Anglemont, Rambervillers et Damas-aux-Bois

Une nouvelle matinée bien remplie, avec plusieurs temps forts :
-À Anglemont, tout d’abord, avec un exploitant agricole qui développe des solutions locales pour valoriser les déchets organiques et chez un pépiniériste, également maire de la commune, à la découverte de ses végétaux dont il prend le plus grand soin.
-Puis direction Rambervillers pour découvrir la Maison France Services qui regroupe des services publics pour la population locale, en compagnie de Martine, ma suppléante, du président de la 2C2R et du président du PETR. Après, passage au centre social, où les équipes développent des projets autour de la jeunesse et des seniors.
-Sur la route du retour, je me suis arrêté dans la forêt communale de Damas-aux-Bois, en présence du maire, pour appréhender les dégâts causés par les scolytes.
Encore de belles séquences qui permettent de poursuivre des discussions déjà engagées précédemment et de faire avancer des initiatives pour le territoire !

à Moriville et Nomexy : rien de mieux que l’échange sur le terrain !

Après-midi de «terrain», au contact du territoire :
– à Nomexy : visite de la maison de santé pluridisciplinaire qui rassemble des médecins, infirmier(e)s, kinésithérapeutes, une pharmacie et présentation d’un projet innovant,
– échange avec le président de la Fédération de pêche des Vosges et son directeur sur les activités pendant la période Covid-19 en l’absence d’assemblée générale,
– à Moriville, où j’ai discuté avec les élus sur le projet de réhabilitation du centre du village co-construit avec les habitants,
– puis permanence décentralisée à Châtel-sur-Moselle avec plusieurs rendez-vous.
Beaucoup d’informations et d’idées collectées lors de ces moments de discussion.

« CONVENTION LES RÉPUBLICAINS SUR LA JEUNESSE »

Depuis six mois, je travaille activement avec Les Républicains sur notre projet politique.
Mes travaux et réflexions portent plus particulièrement sur l’insertion professionnelle des jeunes en France.
Un constat connu et récurrent: de plus en plus de jeunes, diplômés ou non, ont des difficultés pour s’insérer sur le marché du travail en France.
Ce mercredi, à l’occasion d’une Convention thématique, nos solutions ont été exposées afin de répondre à cette situation préjudiciable à la jeunesse de France, et nourrir le débat sur cette question.
Plusieurs propositions concrètes ayant pour but de remédier à ce fléau et favoriser l’accès à l’emploi de notre jeunesse.