« Pour une reconnaissance de la profession d’assistant(e) maternel(le) »

Alors qu’elles ont été, elles aussi, les oubliées de la crise sanitaire, j’ai réuni hier après midi des assistantes maternelles pour connaître leur ressenti et entendre leurs difficultés quotidiennes. Je souligne le mérite et le courage de ces professionnelles de la petite enfance qui sont au cœur des politiques familiales. Elles doivent désormais être reconnues et valorisées. Ce sera mon action dès la semaine prochaine.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *