J’ai cosigné un courrier à l’attention de Mme la Ministre des Transports et G. Pepy, Président du Directoire de la SNCF.

L’enjeu est de maintenir les TGV Metz-Nancy-Lyon mais aussi Strasbourg-Lyon, qui impacte directement notre territoire. En effet, le projet défendu depuis 10 ans par Michel Heinrich de liaison et de correspondance rapide Nancy-Epinal-Belfort TGV pour relier les Vosges au TGV Rhin-Rhone-Méditerranée a aujourd’hui le soutien des régions : nous devons tout mettre en oeuvre pour qu’il puisse aboutir.Je soutiens ce projet avec conviction et détermination.

C’est pourquoi j’ai cosigné ce courrier :

« Fers de lance de l’attractivité des territoires, synonymes d’un dynamisme économique local et outils d’un aménagement harmonieux des territoires, les liaisons ferroviaires à grande vitesse sont des enjeux majeurs pour toutes les métropoles et agglomérations françaises. Elles permettent d’inscrire la France dans des schémas européens de transports performants et il est avéré qu’elles permettent de positionner favorablement notre pays dans la compétition européenne et internationale.

(…) Aussi, aujourd’hui, à la faveur de travaux, certes nécessaires, programmés sur les infrastructures de la Gare de Lyon Part-Dieu, nous apprenons presque fortuitement que plusieurs liaisons entre nos métropoles de Nancy, Metz et Strasbourg seraient supprimées et que des villes moyennes de notre Région ne seraient même plus desservies…

(…) Face aux projets de la SNCF qui dépouilleraient nos territoires de liaisons efficientes au cœur même d’un corridor entre l’Europe du Nord et celle du Sud, nous vous demandons, comme l’ont fait des milliers de nos concitoyens à travers une pétition inédite initiée par la Région Grand Est, de tout mettre en œuvre pour que tous nos TGV, indispensables à nos territoires, soient non seulement maintenus mais développés. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *