Mon intervention suite aux violences filmées

Dans le cadre de la séance hebdomadaire des questions aux ministres, j’ai interrogé le Gouvernement, dans les deux minutes qui me sont imparties, suite aux actes de violence de la semaine passée.
Vous trouverez ci-dessous le texte et la vidéo de mon intervention.
https://www.facebook.com/stephane.viry.10/videos/2838316833107961
« Monsieur le Premier Ministre,
Les coups portés au producteur de musique ce samedi et ceux portés contre les policiers ce dimanche sont inacceptables dans notre société.
J’adresse, et permettez-moi d’y associer tous mes collègues députés Les Républicains, mon soutien à toutes les victimes de ces agressions intolérables.
La violence ne saurait être excusable d’où qu’elle vienne ! Elle provoque réprobation et indignation.
Mais l’indignation ne doit pas être sélective !
Le lynchage de policiers et de CRS ce dimanche sont tout autant condamnables, et nous devrions tous, quel que soit notre groupe, les soutenir de façon claire ! Sans compromission !
Ils exécutent des missions délicates, souvent ingrates, et parfois difficiles de protection de la population.
Leur courage, notamment lors des attentats force le respect et les Français le savent ! C’est pourquoi nous les soutenons dans leurs missions de maintien de l’ordre public, qu’ils accomplissent avec sang-froid et professionnalisme.
Et rien ne doit remettre en cause leur intégrité !
Car si certains osent justifier les violences contre nos forces de l’ordre, comment expliquent-ils que nos pompiers soient également pris à partie ?
La vérité, c’est que la situation est explosive dans notre pays ! En 2019, ce sont près de 40.000 policiers qui ont été violentés dans l’exercice de leur métier.
La vérité, c’est que les choix que vous avez fait ont installé un climat désastreux !
Les français s’interrogent sur l’emploi de la force publique, sur les instructions données, sur la stratégie d’utilisation des forces de l’ordre.
Monsieur le Premier Ministre,
Au-delà des beaux discours, agissez-vite, mais bien !
Car face à cette montée de cette extrême violence, votre Ministre de l’Intérieur, auditionné hier en commission des lois, a expliqué que des policiers présents à ces manifestations manquaient de formation, et manquaient d’équipements !
Mettre à ce point en danger celles et ceux qui nous protège est une faute !
Et l’émoi suscité par ces scènes choquantes fragilisent la confiance de nos concitoyens envers leur police.
Qu’attendez-vous pour, enfin, réinstaller l’ordre républicain et garantir notre Etat de droit ? « 
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *